Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 04:00

Voici un dessin de Stéphane Audran que j'ai fait d'après une photo de magazine et que je vous présente à l'occasion de son anniversaire.

 

Née à Versailles en 1932 (le 2 ou le 8 novembre, selon des sources différentes), l'actrice Stéphane Audran, de son vrai nom Colette Dacheville, prend des cours de théâtre après ses études secondaires et débute au cinéma en 1957. Elle fait la connaissance du réalisateur Claude Chabrol qui lui donne un petit rôle dans Les Cousins en 1959. Elle deviendra son actrice fétiche et, après avoir divorcé de son premier mari Jean-Louis Trintignant, elle l'épousera en 1964. Ils ont ensemble un fils, Thomas, acteur lui aussi.

 

Claude Chabrol mettra en valeur son personnage de séductrice à la beauté froide et aristocratique. Sous sa direction, elle sera une vendeuse dans Les Bonnes Femmes (1960), une bourgeoise riche et lesbienne dans Les Biches (1968), l'épouse de Michel Bouquet dans La Femme infidèle (1969), une institutrice dans Le Boucher (1970) avec Jean Yanne dans le rôle-titre, la mère d'Isabelle Hupert dans Violette Nozière (1978), film pour lequel elle remporte en 1979 le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Même après leur séparation en 1980, elle tournera des films avec Claude Chabrol.

 

Luis Buñuel, fasciné par son talent et sa distinction, la fera jouer en 1972 dans Le Charme discret de la bourgeoisie

 

En 1987, elle interprète une cuisinière française dans Le Festin de Babette, film danois qui obtiendra l'Oscar du meilleur film étranger en 1988.

 

Dans un livre de souvenirs publié en 2009, Une autre façon de vivre, Stéphane Audran explique comment la médecine traditionnelle et chinoise l'a aidée à retrouver une vitalité qu'elle croyait perdue.

 

stephane-audran-mp13

Portrait de Stéphane Audran (17 x 19 cm)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cinémartie - dans DES DESSINS-PORTRAITS
commenter cet article

commentaires

Marine 13/11/2011 21:38


Un autre superbe dessin qui prouve encore une fois a quel point tu es douee. Et n'en doute pas ! Qu'importe la couleur d'ensemble,l'epaisseur des traits,l'impression que tes personnages donnent ou
l'air qu'ils semblent avoir,tu reussi tjs a faire ressortir le "petit quelque chose" qui fait la particularite du visage d'une personne. Crois en ton talent Martine,vraiment, car il est bien reel.
Gros bisous et bonne soiree.


Cinémartie 13/11/2011 22:24



Tu es trop gentille, Marine ! Merci beaucoup, beaucoup pour tes compliments qui me font rougir.


Gros bisous et passe une très belle nuit



Quichottine 06/11/2011 12:40



Ce portrait est splendide !


 


Merci pour ce partage qui permet de se rémémorer des artistes dont on ne parle plus souvent.


 


Passe une belle journée. Bisous.



sanaa 06/11/2011 10:29



bon dimanche .



René 06/11/2011 01:34



Bonsoir ma chère Martine,


Quel bonheur ce soir de découvrir ton commentaire! Voilà longtemps que j'avais envie de te poser quelques questions, mais tu l'auras deviné, je suis définitivement discret sur les relations que
nous pouvons entretenir entre amis (es) blogeurs.


Je sourie en lisant que tu me classes à gauche, alors que toute ma vie j'ai été à droite; En effet, je me suis longtemps demandé pourquoi je militais de ce côté plutôt que d'un autre, sans
vraiment savoir pourquoi. C'est ainsi, et je crois qu'il est bien tard pour changer d'avis.


Mais, vois tu, ma chère martine, le privilège du coeur n'appartient à personne et encore moins aux politiques qui ont choisis d'en faire leur petit commerce.


Je puis bien te l'avouer. Je suis un retraité qui dut attendre ses 65 ans révolus pour prétendre à une retraite quyi se monte à 740 Euros pour mon épouse et moi même. Tu vois, bien que résidant
en Amérique du sud, ce n'est pas le Pérou! Mon épouse est à la retraite depuis un mois, (65ans) mais n'a pas encore touché sa maigre pension. ( environ 400Euros).


Attention, nous ne nous plaignons pas. A l'époque nous avons cru bon d'investir dans un morceau de forêt où je dus tout faire à la main pour créer un semblant de ferme. Mais quel bonheur, de se
sentir chez soi sans avoir à remercier telle ou telle autre administration!


Bref, je ne voulais pas te raconter ma vie, bien qu'entre les lignes, parfois, tu dois deviner quelques épisodes.


Ce sont les autres qui ont la fâcheuse habitude de nous classer d'un côté ou d'un autre de la société. Mais vois-tu, cette société, toute ma vie je l'ai fuit, ne vivant qu'à sa périphérie.


Mais sans doute je te raconterai mon parcours, tu comprendras mieux. Pour ma part, j'ai commencé le travail le 1er juin 1958, et depuis, je n'ai jamais eu de vacances non plus. Je te rassure; à
nos enfants j'ai bien expliqué qu'ils ne devaient pas être aussi ignares et de prendre tout ce qui passait à portée de leurs mains.


Attention, je ne regrette pas ma façon de vivre. J'ai connu les plus grands bonheurs dans ce mode d'existence et j'ai eu la chance de rencontrer une jeune fille qui était autant fadade que moi.
Il y a de cela 45 années!.


Quand à l'ordi, voilà 4 ans que je pianotte. Il nous permet d'aller retrouver des amis un peu partout autour du monde. Et sais-tu le meilleur? Il me permit de retrouver le village qui m'a vu
grandir et même, 52 ans plus tard, recevoir chez nous des copines que je n'avais plus de nouvelles depuis cette date.


En quelques mots, ma chère Martine, voici une partie de ma vie, et je puis t'affirmer que je ne fus jamais syndiqué et n'ai été encarté dans aucun parti politique.


Je suis un abruti indépendant et je mourrai ainsi. Mais dans la vie, il ne faut pas être tout à fait idiot. Il y avait un choix à faire. Je l'ai fait et je le revendique en confirmant que mes
idées sont bien à droite, car c'est le seul parti qui te permet de crééer ton entreprise, même si elle lui sert de jackpot par la suite. Avons-nous eu une fois quelque chose pour rien?


Je ne vais pas monopoliser ton site. J'aime bien S. Audran et tu la croque à merveilles.


A bientôt ma chère amie, et sois sans crainte, il m'arrive mêm dans mes billets d'incendier dieu de sottises quand il le mérite.


Je t'embrasse affectueusement, Martine. Que ta nuit soit belle et douce.


S'il te plait de me dire plus, tu peux le faire hors blog. Je te communiquerai mon mail si tu le désires.


René



:0038: Prinpr'etsavie :0091: 05/11/2011 23:14




Bonsoir Martine ,
Je viens de prendre une bonne douche pour me réchauffer.


Cela m'a fait du bien.
Je publie qu'un article le dimanche mais 2 le reste de la semaine.
:0010: & Bonne Nuit !




Présentation

  • : Des films, des livres et Cinémartie
  • Des films, des livres et Cinémartie
  • : Revivre mes émotions cinématographiques, artistiques et littéraires, et vous les faire partager : tel est l'objectif de ce blog. Je vous présente aussi des portraits que j'ai dessinés.
  • Contact

La Boîte à Rêves

Un grand projet orchestré par Quichottine : la publication d'Anthologies rassemblant des textes et des images offertes pour l'Association Rêves qui réalise les rêves des enfants malades.

 

Le livre La Boîte à Rêves

  Clic sur la couverture

Recherche

Archives

Pages