Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 09:54

Le cœur est formé de muscles qui n'ont cessé de travailler depuis la naissance jusqu'à la mort. La chair est ferme, dépourvue de persillé, et de digestion difficile si la cuisson n'est pas suffisante.

 

Valeur nutritive pour 100 g :

115 calories pour le porc ;
127 calories pour le veau ;
157 calories pour le mouton ;
180 calories pour le bœuf.

 

Dans 100 g de cœur, il y a de 15 à 17 g de protides, de 5 à 10 g de lipides et 1 % de glucides.

 

Il faut veiller à ce que cet organe gorgé de sang soit bien rouge et non brunâtre, ce qui signifierait que l'abattage n'est pas récent, puisque le sang se serait déjà en partie décomposé.

 

Préparation culinaire : Les cœurs doivent être fendus pour éliminer les caillots intérieurs. Le cœur de bœuf est détaillé en tranches minces, qui sont cuites à la poêle comme des escalopes.

Le cœur de veau ou de porc est braisé en cocotte avec des oignons et des carottes ; il peut être farci.

Les cœurs de mouton, d'agneau, de chevreau sont vendus attachés aux poumons et à la rate correspondants. Pour les préparer, on les coupe en morceaux et on les cuit en ragoût.

 

 

coeur-cinemartie-mp

Cœur (dessin et colorisation sur ordinateur)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cinémartie - dans DES RECETTES
commenter cet article

commentaires

ecureuilbleu 29/11/2011 20:32


Je n'aime pas le coeur et n'en mange jamais, sauf les coeurs de canards, bien grillés. Bonne soirée et bisous

uneviedetoutoune 27/11/2011 20:30


je te souhaite un bon début de semaine,


bise étoilée

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 27/11/2011 20:07


belle soirée


 


ti bo


 


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 


 

JanSheng 27/11/2011 18:38


Je croyais qu'on allait parler amour (sourire)... pas pour moi les coeurs cuisinés...

bon début de semaine Martine

Linda & Picasso ::0079::0071:: 27/11/2011 18:16


Bonne soirée





ici dimanche venteux et froid .... fini l'air du printemps ...





Charles
BAUDELAIRE   (1821-1867)



Chant d'automne


I

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

II

J'aime de vos longs yeux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère
D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

Courte tâche ! La tombe attend ; elle est avide !
Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
De l'arrière-saison le rayon jaune et doux !


Présentation

  • : Des films, des livres et Cinémartie
  • Des films, des livres et Cinémartie
  • : Revivre mes émotions cinématographiques, artistiques et littéraires, et vous les faire partager : tel est l'objectif de ce blog. Je vous présente aussi des portraits que j'ai dessinés.
  • Contact

La Boîte à Rêves

Un grand projet orchestré par Quichottine : la publication d'Anthologies rassemblant des textes et des images offertes pour l'Association Rêves qui réalise les rêves des enfants malades.

 

Le livre La Boîte à Rêves

  Clic sur la couverture

Recherche

Archives

Pages